​​La réserve naturelle Prënzebierg

Depuis le 20 novembre 1991, le «Prënzebierg», d’une surface totale de 255,30 ha, est une zone protégé qui comprend une zone noyau et une zone tampon et fait partie du réseau européen «Natura 2000». Ainsi, le «Prënzebierg » aide à développer, protéger et sauvegarder des espaces vitaux menacés et des espèces animales et végétales particulièrement menacées.

Afin de mieux apprécier la réserve naturelle, deux sentiers sont proposés aux touristes et promeneurs: le sentier de découverte ainsi que le sentier géologique.


​​Giele_Botter_découverte.pngLe sentier découverte
"Prënzebierg - ​Giele Botter"
 (7 km) 

S​uite à l’arrêt de l’exploitation minière et la création de la zone naturelle, la nature a repris son droit et de nouveaux milieux se sont développés. Le site se caractérise par sa végétation et la multitude de ses biotopes à différents stades de développement. Le circuit passe par une ancienne minière exploitée à ciel ouvert. Le chemin est aisé, à l’exception d’un secteur. Parmi les curiosités à découvrir, on trouve plus de vingt espèces d’orchidées, «De Plang», la zone humide et les mares, un grand nombre de papillons et la forêt pionnière.


Giele_Botter_géologique.pngLe sentier géologique
"Giele Botter"
​(2,5 km) 

Ce sentier qui, comme son nom l’indique, est axé sur la formation, la composition et l’évolution des différents matériaux du sol, passe le long des fronts de l’ancienne exploitation à ciel ouvert à travers un paysage découpé. Les parois rocheuses permettent de voir sur de grandes étendues le sous-sol normalement caché sous la végétation. Neuf panneaux informent les visiteurs sur la formation, les propriétés et l’extraction de la Minette.​​

Giele_Botter.PNG


La protection et l'entretien du "Giele Botter​"​

Moutons.pngDepuis quelques années le pâturage itinérant d’un troupeau de moutons est devenu un mode de gestion des milieux ouverts. Non seulement réduit-il le coût du travail, mais il produit également de la viande de mouton de qualité. En plus, des raisons écologiques justifient ce type d’entretien. Le troupeau de moutons itinérant pâture de nombreuses autres surfaces protégées et contribue ainsi à la dispersion et les échanges génétiques des espèces. Le berger possède un troupeau de 500 bêtes qui peuvent pâturer une surface d’un ha par jour.​