​Fête de la Ste Barbe

Bärbelendag​

Ste_Barbe_Rodange_1.pngSelon la légende, Ste Barbe a vécu au 3e siècle à Nicodémie (Turquie). Son père Dioscore était un personnage assez cruel. Adolescente, la jeune fille se tourna vers le christianisme, un geste que son père ne respecta point. Il l’enferma dans une tour que Barbe fit changer en son absence. Une troisième fenêtre était censée représenter la Trinité. A son retour, Diosc​ore se mit e​​​n colère en voyant l'intransigence de sa fille en matière de croyance et son audace en ce qui concernait l'architecture de la tour. Barbe réussit à s'échapper à travers une faille dans le mur et à trouver refuge dans une caverne. Elle fut dénoncée et punie sévèrement par son père qui la fit conduire devant Marcien, le gouverneur romain de la province. Celui-ci la condamna à mort par décapitation. Après avoir exécuté sa propre fille, Dioscore fut tué un 4 décembre par un coup defoudre.

La sainte est considérée e. a. comme la patronne des sapeurs-pompiers, des mineurs et des métallurgistes.

A Rodange, depuis des décennies, les anciens mineurs de Rodange, membres permanents du «Aarbechter-Ënnerstëtzungsveräin » fondé en 1891, organisent la fête de la Ste Barbe avec un cortège suivi d'une messe et d’une salve d'honneur. Naturellement, ce jour est également un moment de recueillement pendant lequel les anciens rendent hommage à leurs camarades défunts.

Ste_Barbe_Rodange_2.png

A Lamadelaine, c'est le Corps des Sapeurs-Pompiers Volontaires de la Commune de Pétange​ qui organise également une cérémonie à l'occasion de la Fête de la Ste Barbe.

Ste_Barbe_Lamadelaine.png